Face au mouvement anti-armes, Trump annonce un projet à contresens

Face au mouvement anti-armes, Trump annonce un projet à contresens

Depuis la fusillade de Floride, les américains veulent du changement. Les lycéens survivants ont notamment entamé toutes les démarches possibles pour limiter l’accès aux armes.

Une marche aura lieu samedi 24 février pour tenter de faire évoluer la loi, et beaucoup de célébrités ont apporté leur soutien à la cause. Trump semblait avoir fait un pas dans la bonne direction avec un nouveau projet, mais c’est maintenant une toute autre décision qu’il prend. Il a émis la possibilité d’armer les professeurs d’établissements scolaires, afin de protéger et sécuriser les lieux. Les personnes porteraient les armes de manière dissimulée et auraient une formation au préalable. Il considère qu’un établissement où aucune arme n’est autorisée dans son enceinte est la porte ouverte pour n’importe quel maniaque de venir attaquer en toute liberté et sans défense face à lui.

 « … Si un potentiel « tireur maniaque » sait qu’une école avec un grand nombre de professeurs (et autres) armés et entraînés  qui pourront tout de suite tirer, le maniaque n’attaquera JAMAIS cette école. Les lâches ne viendront pas… problème résolu. Il faut être offensif, la défense seule ne marchera pas ! »

Cette idée survient alors que le président a été grandement critiquée pour son implication avec la NRA, lobby des armes, qui avait financé sa campagne présidentielle. Il est également dans l’actualité après avoir noté de se rappeler de faire preuve d’empathie dans ses notes pour son discours de solidarité envers les victimes de la fusillade .

Marie

Éditorialiste chez Pause People et d'autres sites du groupe, je suis fan de people, de sport et de Beyoncé ! Who run the world ?