Entre larmes et colère, Rose McGowan parle sans filtre : « Qu’elles la ferment ! »

Entre larmes et colère, Rose McGowan parle sans filtre : « Qu’elles la ferment ! »

Rose McGowan, qui avait joué dans Charmed ou Scream, a été l’élément déclencheur de l’affaire Weinstein. Elle a été la première à parler de ses agissements sur les femmes.

Un an avant que le scandale éclate, Rose McGowan parlait déjà de Harvey Weinstein qui l’avait violée dans une chambre d’hôtel au Festival Sundance de 1997. Plus en colère que jamais, l’actrice américaine de 44 ans publie le livre Brave, pour crier sa haine contre l’industrie sexiste de Hollywood dont elle a été la victime. Dans une interview pour Sept à Huit, Rose McGowan n’est pas en reste et continue son combat.

Pour elle, les mouvements #Metoo et Time’s Up ne sont qu’une illusion qui ne changera rien. Elle en profite pour s’en prendre à Catherine Deneuve qui avait signé la tribune dans Le Monde sur « le droit d’importuner », et la considère comme une de ces femmes qui « ne comprennent pas. » « Qu’elles la ferment ! », crie-t-elle. C’est les larmes aux yeux que Rose parle de sa peine depuis des années, où elle ne cesse d’entendre le nom de Weinstein, un nom qu’elle ne peut supporter.

J’ai demandé à ce qu’on ne dise pas son nom, parce qu’à chaque fois que je l’entendais, c’est comme si une balle me transperçait.

Quant à Meryl Streep, c’est pour elle une hypocrite, qui aujourd’hui se rallie à sa cause mais qui a été l’amie de Weinstein toutes ces années bien qu’elle savait tout de lui et de son comportement.

Marie

Éditorialiste chez Pause People et d'autres sites du groupe, je suis fan de people, de sport et de Beyoncé ! Who run the world ?