Donald Trump cède face à la colère des américains

Donald Trump cède face à la colère des américains

Ils sont beaucoup à se rebeller depuis la fusillade de Floride qui a eu lieu le 14 février dernier. La tuerie qui vient d’avoir lieu pousse à réduire l’accès aux armes.

Les Etats-Unis étaient divisés sur le port de l’arme mais Donald Trump avait déjà fait savoir son opinion sur la question et confirmait qu’il ne changerait pas la législation. Mais alors qu’ils comptent leurs morts, les américains se révoltent de l’attitude de leur président. Aujourd’hui ils sont prêts à faire changer les choses et Trump pourrait finalement les écouter. En effet, il a annoncé vouloir interdire les « bump stocks », des fusils qui permettent de tirer à répétition et de manière très rapide grâce à un mouvement de va-et-vient. Le tireur de la fusillade qui avait eu lieu à Las Vegas possédait 12 de ses armes, lui permettant de tirer neuf balles par seconde. Il avait fait 58 morts.

The Daily Signal

C’est après ce massacre que Donald Trump avait commencé à aborder le sujet d’une interdiction des bump stocks mais rien n’avait abouti. On parle également de fixer un âge minimum pour l’achat d’armes, quelque chose qui pourrait avoir du poids aux Etats-Unis puisque les fusillades dont ils ont été victimes ont bien trop souvent étaient faites dans des établissements scolaires et par des élèves.

Les survivants de la fusillade de Floride organisent une marche pour militer contre les armes. Trump semble avoir entendu ce qu’ils avaient à dire mais est toujours dans une position inconfortable puisque sa campagne présidentielle avait été financée par la National Rifle Association (NRA), puissant lobby des armes à feu.

Marie

Éditorialiste chez Pause People et d'autres sites du groupe, je suis fan de people, de sport et de Beyoncé ! Who run the world ?